En réponse au message que Mary, notre coordonnatrice pruneaux lui adressait ce matin à l'annonce par les médias de la situation catastrophique pour les producteurs de fruits du Sud-Ouest, Eva Pourcel nous partage la lourde inquiétude de nos pruniculteur de la Ferme du Lacaÿ ce début avril 2022 :

<< Nous revivons les mêmes périodes de gel que nous avons déjà subit l'année dernière.
Nous qui pensions en avoir fini, c'est reparti pour un tour.
Les dégâts semblent plus lourds que de 2021.

Il est très difficile pour nous de juger l'étendu des dégâts car la chute physiologique n'est pas encore arrivée.
Cette chute consiste à ce que l'arbre garde ses forces et a pour conséquence de faire tomber ses fleurs et fruits.

Je te tiens au courant,
Merci de ton soutien et de celui des amapiens de l'AMAP en BIOce >>

Eva Pourcel, 5 avril 2022.

image : La Dépêche.fr


Voici ce qu'indiquent les médias locaux :
Les températures sont descendues jusqu'à - 4°C dans la nuit de dimanche 3 à lundi 4 avril dans les vergers du Lot-et-Garonne. En Villeneuvois, où le prunier est roi, les dégâts du gel pourraient être aussi importants qu'en 2021.