Survenu après plusieurs jours de grand beau et chaud qui ont accéléré les sorties de bourgeons, le froid glacial et parfois la neige de ces derniers jours n'ont hélas pas épargné certains de nos producteurs.


Image (c) Domaine de la Ferme des Arnaud

DU CÔTÉ DU VIGNOBLE DU VAUCLUSE

Voici les premières informations que publient, ce 8 avril 2021, les vignerons du Domaine de la Ferme des Arnaud :

<<Malgré tous nos efforts jusqu'au levé du jour, la nuit dernière est un cauchemar pour tous les agriculteurs du Vaucluse comme d'ailleurs !

100% du territoire avec des températures minimales comprises entre -2 et -10 degrés.
Les vendanges semblent ce matin terminées...

L'année 2021 sera donc bien pire que l'année 2020 !

Nous comptons une nouvelle fois sur votre soutien et votre fidélité pour tenter de traverser ce triste coup du sort.

Tous les pieds sur terre = Tous paysans !

Vive l'agriculture Française !    >>

 

Nouveau message du 10/04 :

<< Nous sommes très touchés par la résonance de notre dernier post Facebook.
Vous êtes nombreux à nous apporter votre soutien ou à proposer votre aide spontanément. Merci !

Nous aimerions vous répondre que OUI vous pouvez nous aider (les agriculteurs) et même jusqu'à 3 fois par jour tout en liant l'utile à l'agréable !
Derrière ce que vous mangez ou buvez, il y a des visages, des rêves, des histoires, des paysages et des vies silencieuses.
Plus que jamais, en tant que consommateurs ce sont nos choix et notre fidélité qui orientent le monde de demain...!
Bon courage à tous les agriculteurs et merci pour votre bienveillance ! >>

 Image (c) Domaine de la Ferme des Arnaud

DANS L'ORNE CHEZ NOS PRODUCTEURS DE PLANTS POTAGERS
Ici aussi le froid a impacté certains jeunes plants frileux : les basilics, choux et salades.
Heureusement, il est encore temps de relancer des semis ou cadencements. La livraison de ces produits sera juste décalée de quelques semaines


LES FRUITS ROUGES IMPACTÉS EUX AUSSI
Malgré la tentative de bâcher en urgence les framboisiers qui avaient déjà de belles pousses, beaucoup d'entre elles ont souffert. Espérons qu'ils s'en remettront.
Quant à certains fraisiers qui étaient en fleurs, elles ont hélas gelé.

LES LÉGUMES UN PEU TOUCHÉS
nous a dit Gaël Silly. Ce sont surtout des pieds de tomates dont les pieds sont situés dans une zone de la serre où la bâche a été arrachée.
Grand optimiste il se dit que peut-être même après avoir eu un air bien amoché, certains se remettront ... peut-être.

LES VERGERS de pommiers à cidre de Pascal Gasnier semblent un peu touchés aussi, mais uniquement les pommiers à floraison précoce. Heureusement que toutes les variétés ne fleurissent pas simultanément.

 

Informations complémentaires du 15 avril :

Hélas, il semble bien que les pommes à couteau d'Alain Dubar soient toutes en péril.
Le gel a été fort sur le verger et Alain craint que l'ensemble de la prochaine récolte ne soit compromise.
Il ne pourra le savoir de façon certaine que dans quelques semaines, mais il est extrêmement inquiet.

De même il semble qu'une partie des pruniers d'ente de nos producteurs de pruneaux d'Agen ne soit atteinte aussi.
Une estimation plus précise sera faite d'ici quelques semaines également.
Heureusement tous les arbres ne fleurissent pas en même temps, certains sont plus tardifs. Donc toutes les fleurs n'ont pas été gelées la semaine dernière.
Lire : "Gel : en détresse, la filière pruneau d'Agen annonce 50 millions d'euros de pertes"

 
Nous n'avons pas (pas encore) d'informations précises quant aux COLZA de Gervais Arrondeau
Si nous en obtenons nous ne manquerons pas de vous les partager ici !

 

Informations complémentaires du 29 avril :

Le gel a fait , semble-t-il, de gros dégâts sur les pommiers d'Alain Dubar.
L'année prochaine risque d'être encore bien compliquée pour notre courageux producteur.

 

 

 

 

Image (c) Domaine de la Ferme des Arnaud

 

Nous continuerons à suivre les évolutions et nous leur souhaitons à tous bon courage.
Ils n'en manquent pas devant les aléas climatiques, mais ils ont bien besoin de nos encouragements et de notre solidarité.