Dimanche 29 septembre 2019, il y avait Portes Ouvertes au GAEC du Pis Vert, à la ferme La Chevrolière, à Nocé (61).

Nous avons été accueillis par Lina, Josué, Jérémie, Valérie, Roland et Marie-Odile.


Isabelle notre coordonnatrice pour les produits laitiers de vache était déjà présente depuis le matin, mais Paul, Patricia, Mary et Françoise n'ont pu arriver qu'en début d'après-midi, puisque, le matin, ils étaient présents aux portes ouvertes chez Sylvie et Gervais Arrondeau : voir le reportage sur cette visite.

 

Les vaches étaient déjà reparties dans leurs pâturages reverdis après l'été.

Nous avons traversé la salle de traite pour nous rendre à la fromagerie où Lina et Valérie nous ont expliqué les équipements et processus de fabrication.

 

 Pour tour savoir sur les différentes fabrications du Pis Vert, je vous renvoie sur les excellents articles d'Isabelle :
- Histoire d'un produit : le Séré
- Histoire d'un produit : le Grand OUY
- Histoire d'un produit : le Yaourt

Lina nous a expliqué le travail de recherche permanent pour faire évoluer les pratiques, les qualités des fromages.

 

Elle nous a aussi présenté la nouvelle machine pour le remplissage et l'étiquetage des yaourts qui leur permet de gagner beaucoup de temps.

 À CE PROPOS : merci aux amapiens de bien penser à ôter les étiquettes sur les couvercles des pots de yaourts... avant de les laver c'est beaucoup plus facile !
Pour vous un à la fois ça va vite, sinon, pour elles imaginez avec le nombre !

La nouvelle machine à laver les pots, garantie d'une hygiène irréprochable.

Le tank à lait pour refroidir et stocker le lait arrivant de la traite.

La nouvelle cuve pour le chauffage du lait, le caillage...

Lina armée de son tranche caillé.

Valérie nous présente les phases de préparation du Ouy.

La fabrication du fromage commence par le caillage du lait. Pour cela, il faut le chauffer à 35°C. À cette température, les bactéries lactiques qui sont naturellement dans le lait entrent en action.

Ces bactéries transforment le lactose contenu dans le lait en acide lactique et ce faisant, elles font augmenter l'acidité du lait et vont créer une atmosphère idéale à l’activité de la présure que Lina ajoutera 2 heures plus tard. La présure est une enzyme (une protéine) qui agit donc en milieu acide et qui à la propriété de « casser » les molécules de caséine (protéine majeure du lait) ce qui provoque le caillage du lait.
Trente minutes suffisent pour que le caillé soit complètement formé. Lina le découpe en tout petits morceaux à l’aide de son « tranche caillé et dès que les morceaux de caillé ont la taille voulue, elle les verse dans les moules.

 

Elles nous ont montré leur dextérité et rapidité à retourner les tout jeunes fromages dans les formes.

Petite visite dans la cave à fromages pour admirer les phases de maturation des fromages.

 

Encore un grand merci à toute l'équipe pour son accueil !

 

Françoise

 

 

En parallèle à la visite de leur ferme, Marie-Odile Ouy nous a guidés dans son potager et sa serre.

Bien évidemment elle cultive en bio en utilisant les ressources de son environnement.

VENEZ DÉCOUVRIR par ici !

VOIR LEUR PAGE PRODUCTEUR

LIRE AUSSI les excellents articles d'Isabelle :

Histoire d'un produit : le Séré 

Histoire d'un produit : le Grand OUY

Histoire d'un produit : le Yaourt